Navigation – Plan du site
Description de fonds

Où et comment consulter les entretiens enregistrés auprès des appelés durant la guerre d’indépendance en Algérie ?

Les collections sonores et audiovisuelles accessibles dans les centres de ressources documentaires et d’archives en France
Véronique Ginouvès

Résumés

La question de la guerre d’indépendance en Algérie qui connaît aujourd’hui d’importants renouvellements historiographiques suscite depuis plusieurs décennies la collecte de témoignages oraux auprès des acteurs et des témoins, notamment auprès des anciens appelés. La cartographie de ces archives orales commence à se préciser, qu’elles soient constituées dans le cadre du dépôt légal des archives audiovisuelles (Ina) ou au sein d’institutions patrimoniales, publiques ou associatives. Ces dernières conservent également des corpus oraux issus de la démarche « vertueuse » de chercheurs qui ont choisi de déposer et de rendre consultables leurs entretiens enregistrés au cours de leur programme de recherche. Cet article fait le point sur les collections sonores en lien avec cette période, qui s’ajoutent à celles du service historique de la Défense, présentées dans ce même numéro. 

For several decades, the question of the independence war in Algeria, which has undergone major historiographic renewals, has led to the recording of oral testimony from the actors and witnesses, particularly among the former conscripts. The cartography of these oral archives begins to be clear, whether they are constituted within the framework of the legal deposit of the audiovisual archives (Ina) or within patrimonial, public or associative institutions. These sound archives are resulting from the "virtuous" approach of researchers who have chosen to deposit and make accessible interviews recorded during their research program. This article takes stock of few archives about this issue in addition to those of the Historical Defense Service, presented in this journal.

Haut de page

Notes de l’auteur

Les chiffres fournis dans l’article sont issus d’une consultation des différentes plateformes et bases de données effectuée en janvier 2017.

Texte intégral

  • 1 Anne Roche et Marie-Claude Taranger, Celles qui n’ont pas écrit : récits de femmes dans la région m (...)
  • 2 Anne Roche, « Je vous le raconte volontiers, parce qu’on ne me l’a jamais demandé » : Autobiographi (...)
  • 3 Romain Choron, « Les appelés de la guerre d’Algérie (1954-1962) dans les fonds de la division des t (...)

1C’est en écoutant le fonds sonore d’Anne Roche et Marie-Claude Taranger, « Celles qui n’ont pas écrit1 », lors de son traitement documentaire à la phonothèque de la MMSH, que les archivistes ont pris conscience qu’une grande partie des entretiens étaient enregistrés auprès d’hommes qui avaient participé à la guerre d’indépendance en Algérie. Intrigués par cet ensemble cohérent, au sein d’un fonds déposé au départ sous un titre qui signalait avant tout des témoins féminins, les archivistes interrogèrent Anne Roche. Elle déposa alors, pour les éclairer dans leur travail de contextualisation de leur fonds, une nouvelle série de transcriptions et un article, publié dans un ouvrage qui n’était plus disponible en librairie2. C’est cet article que le Bulletin de l’AFAS. Sonorités publie dans ce même numéro. À la phonothèque de la MMSH, un corpus spécifique a été créé dans les collections sous le titre éponyme de l’article qui paraissait assez évocateur aux archivistes : « Je vous le raconte volontiers parce qu’on ne me l’a jamais demandé… ». En effet, les corpus d’entretiens auprès des appelés de la guerre d’Algérie ne sont pas si nombreux à être identifiés et surtout, ils sont très éparpillés, difficile à repérer. Certes, la fusion des collections d’archives sonores du service historique de la Défense3 permet aujourd’hui d’avoir accès à plusieurs centaines d’entretiens issus de programmes très différents. Mais, à un moment où les recherches sur la guerre d’indépendance en Algérie connaissent d’importants renouvellements historiographiques, leur cartographie reste encore à faire. C’est ce à quoi s’emploie cet article, réaliser un premier état des lieux des archives sonores et audiovisuelles donnant à entendre des appelés de cette guerre. Merci à tout lecteur qui connaîtrait d’autres corpus sonores ou audiovisuels accessibles, de les signaler à l’AFAS !

  • 4 Les résultats sur d’une recherche « Algerian war » sur le site Archive.org, bibliothèque numérique (...)
  • 5 Une recherche sur Europeana, la bibliothèque numérique européenne, sur « Appelés de la guerre d’Alg (...)
  • 6 Une recherche sur le moteur de sciences humaines et sociales, Isidore, ne fait pas apparaître de co (...)
  • 7 Calames, le catalogue des archives et des manuscrits des bibliothèques universitaires françaises, m (...)
  • 8 Il faut noter toutefois que le Centre virtuel de la connaissance sur l’Europe (CVCE), infrastructur (...)
  • 9 Sur le domaine, Canal-U, plateforme de ressources audiovisuelles de l’enseignement supérieur et de (...)
  • 10 http://cocoon.huma-num.fr/exist/crdo. On peut aussi indiquer que sur son site officiel Benjamin Sto (...)

2Si une recherche de collections sonores sur le domaine sur les plateformes et les moteurs culturels ou en sciences humaines et sociales comme Archive.org4, Europeana5, Isidore6, Calames7, le CVCE8 ou Canal-U9 ne met pas à jour des collections inédites hors de celles qui sont présentées plus avant dans l’article, la plateforme Cocoon « Collections de corpus oraux numériques10 » offre plus de résultats. Cocoon est développée par des linguistes et gérée conjointement par le laboratoire Langues et civilisations à tradition orale (LACITO – UMR7107) et le Laboratoire ligérien de linguistique (LLL – UMR7270). Une recherche à partir du mot clé : « Algérie -- 1954-1962 (Guerre d’Algérie) » renvoie vers quatre colloques organisés par l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP) dont les communications et les débats enregistrés peuvent être consultés dans les locaux de l’IHTP.

– La guerre d’Algérie et les Algériens (1954-1962), organisé, sous la direction de Charles-Robert Ageron, à Paris les 26 et 27 mars 1996.

– La guerre d’Algérie et les intellectuels français, organisé à Paris, le 22 avril 1988 avec, entre autres, les interventions de Jean-Pierre Rioux, Jean-François Sirinelli, Raoul Girardet, Jean-Marie Domenach, Jacques Julliard.

– La guerre d’Algérie et les français, organisé par François Bédarida et Jean-Pierre Rioux à Paris, les 15, 16 et 17 décembre 1988.

– Les croyants et la guerre d’Algérie, organisé par François Bédarida et Étienne Fouilloux, à Paris, le 17 décembre 1987

3Cet ensemble de 60 notices (30 cassettes audio) fait partie de la collection « Colloques de l’IHTP11 » sans description de sous-série, ou de dépouillement des cassettes. Il est donc difficile de préciser les informations de contenu et en particulier de connaître l’ensemble des conférenciers. Les quatre colloques devraient correspondre à une trentaine d’heures et les publications issues de ces colloques se retrouvent dans les articles et ouvrages de l’IHTP. Une recherche dans les entretiens de terrain sur la thématique ne donne pas de résultats probants12, mais les dépôts dans cette plateforme sont constants, ouverts à plusieurs disciplines, et il faudrait effectuer des recherches régulières pour prendre en compte les mises à jour.

Des sources télévisées et radiodiffusées considérables mais hétérogènes

4Les archives des médias (télévision et radio) sont des archives majeures pour les chercheurs en sciences sociales, en particulier lorsqu’il s’agit de travailler sur des événements historiques précis. Sur la question de la guerre d’Algérie et des appelés, on y trouvera non seulement des petits formats réalisés pour les actualités, mais aussi des entretiens avec les acteurs du moment, des discours politiques comme des documentaires représentant plusieurs points de vue. Toutefois, les archives télévisées ne sont pas conservées et accessibles de la même façon dans tous les pays d’Europe aussi nous évoquerons ici trois ressources principales : l’Institut national de l’audiovisuel, le projet Med-Mem et la Télévision suisse romande.

5En France, la plateforme de l’Ina, entreprise publique culturelle chargée de la sauvegarde, de la valorisation et de la transmission du patrimoine audiovisuel français, propose des milliers d’archives radiodiffusées et télévisées numérisées et accessibles de plusieurs façons.

6Sur le site « grand public » d’Ina.fr, plus de 800 archives évoquent le conflit de la guerre d’indépendance de l’Algérie et, parmi elles, environ 200 portent sur les appelés (191 émissions télévisées, 21 enregistrements audios) : http://www.ina.fr/themes/histoire-et-conflits/guerre-d-algerie

7Mais il faut compléter cette recherche, car les archives du dépôt légal sont beaucoup plus riches. Pour rappel, une recherche dans le catalogue complet des archives du dépôt légal de l’Ina doit s’effectuer sur les sites donnant accès aux postes de consultation multimédia (PCM) de l’Inathèque implantés13 à la BnF, au sein des 6 délégations Ina, de 16 bibliothèques en région, de 4 cinémathèques et de la médiathèque de recherche de la MMSH à Aix en Provence14.

  • 15 Film qui fut interdit en France et en Algérie mais obtint le grand prix du festival international d

8Une recherche associant les deux termes « appelés Algérie » dans le moteur de l’Inathèque renvoie ainsi vers 542 documents, dont 128 émissions télévisées (nationales, régionales et satellites) et 174 émissions radiophoniques enregistrées dès 1959. Ces deux termes sont sans doute limités et la recherche mériterait plus de précision : les archives de l’Ina doivent receler bien d’autres documents en lien avec les appelés puisque les termes « guerre d’Algérie » renvoient à 18 908 documents, enregistrés dès 1949. Dans le même catalogue, une recherche sur les films issus des archives du CNC (Centre national du cinéma) permettent de visionner des documents présentant des points de vue très différents depuis Défense de l’Algérie (1957) à Algérie année zéro15 (1967). Rappelons que pour des questions juridiques, ces documents peuvent être consultés uniquement sur place, dans les centres cités qui donnent accès aux PCM.

9Par ailleurs, l’Ina a soutenu différents projets qui donnent accès à ses archives télévisées et radiodiffusées, sous des formes et formats différents, éditorialisés et augmentés.

10En particulier, entre 2008 et 2012, l’Ina a initié un vaste projet dans le cadre de la COPEAM (Conférence permanente de l’audiovisuel méditerranéen) à la demande des détenteurs d’archives audiovisuelles de la région méditerranéenne. Le projet Med-Mem « Mémoires audiovisuelles de la Méditerranée » offre au grand public près de 4 000 documents audiovisuels des pays du pourtour de la Méditerranée. Replacées dans leur contexte historique et culturel, les archives (télévision et radio) sont accompagnées d’une notice documentaire trilingue (français, anglais, arabe). Certes, la thématique de la guerre est loin d’être au cœur de ce projet qui voulait, avant tout, rassembler et valoriser un patrimoine culturel et historique, toutefois, l’événement est bien présent. Deux documents originaux sont à souligner : le dossier réalisé par Karima Dirèche sur le thème « La question coloniale et postcoloniale algérienne16 » et un documentaire de 1963 réalisé par Slim Riad Mohamed, Algérie : 1er novembre 1954-1er novembre 1962, pour la télévision algérienne17.

11Toujours sur la guerre d’indépendance en Algérie, les archives de l’Ina peuvent être écoutées autrement. En effet, en 2007, l’Ina a restitué à la télévision algérienne une copie des archives filmées par les reporters français avant 1962. Cet ensemble est mis en avant dans un web documentaire accessible sur le quotidien El Watan18 sous le titre Indépendance algérienne19. Cette coproduction du Monde, de l’Ina et d’El Watan donne à voir et à entendre neuf témoins qui racontent en 2012 leur été 1962 à l’occasion du cinquantième anniversaire du 5 juillet. Ils sont combattants du FLN20, pied vert ou pied noir, simple habitant, membre de l’OAS ou appelé. Malheureusement, la technologie de ce webdoc ne permet pas de citer convenablement les sources. Ainsi, l’appelé Michel Guay, mobilisé et envoyé à Oran en janvier 1962, filmé dans le cadre du projet, apparaît dans un cadre multimédia. Dans ce « cadre » s’intercalent des images d’archives et des commentaires historiques qui apparaissent sans que l’internaute ne puisse ouvrir les fenêtres au fil de l’entretien. L’ensemble est accessible sous une seule adresse électronique, unique pour toutes les ressources : http://www.elwatan.com/independance-algerie-webdoc

12Aucun texte ne peut être copié ou cité, rien ne peut être « embarqué » pour être repris dans une autre publication, les cadres ne sont pas numérotés. Aussi, bien que le document soit très esthétique, agréable à consulter et riche d’informations, il est difficile d’utiliser ce webdocumentaire dans un travail universitaire.

13La RTS (Radio et télévision suisse romande) fournit également de nombreuses archives télévisées et radiodiffusées sur cette période et plus largement sur l’Algérie21. Un dossier sur le thème « La douloureuse indépendance de l’Algérie22 », donne ainsi accès à onze émissions et à des petits documentaires créés à cette période. Plusieurs d’entre elles mettent en avant l’implication des personnalités suisses dans les accords d’Evian ou les luttes contre la torture. Il s’agit toutefois uniquement d’une recherche en ligne et sans nul doute, la RTS doit posséder des archives plus complètes consultables sur place. Certains de ses documentaires circulent d’ailleurs sur des plateformes généralistes de type You Tube ou Daily Motion dont la citabilité périssable rend difficile leur référencement dans un travail scientifique. Il est ainsi possible de visionner le film produit par la Télévision suisse romande en 1974, Général de Bollardière. L’Algérie, le silence d’État et le destin d’un homme, réalisé par André Gazut et Pierre Stucki, censuré en France23.

Des entretiens inédits qui restent encore à cartographier et à documenter

  • 24 Nous aurions pu ajouter à ces deux associations celui de Dastum spécialisée dans la musique bretonn (...)
  • 25 Les Archives nationales nous ont confirmé qu’ils ne conservaient pas dans leur fonds des archives s (...)

14Au-delà de ces grandes plateformes, les centres de ressources associatifs ou institutionnels qui proposent un accès à leurs archives sonores sur ce thème, repérés dans le cadre de cet article sont au nombre de quatre, deux associations24 et deux institutions de recherche. Nous avons sélectionné uniquement les centres de ressource, qui permettent l’écoute en ligne ou sur site d’archives orales25 sur les appelés de la guerre d’Algérie :

– L’Association Harkis et droits de l’Homme

– La Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC)

– Le Centre de documentation pour l’histoire de l’Algérie (CDHA)

– La phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) à Aix-en-Provence

Association Harkis et droits de l’Homme

15Cette association, cofondée en 2004 par Fatima Besnaci-Lancou et Hadjila Kemoum, s’est donné pour objectif de faire connaître l’histoire des harkis par plusieurs moyens, dont la collecte d’entretiens filmés et enregistrés26. Sur le thème de la guerre d’Algérie et plus particulièrement des appelés, plusieurs centaines d’entretiens sont archivés au sein de l’association et publiés sous forme de transcription dans des ouvrages. Les entretiens peuvent être écoutés sur demande, sur place à l’association, en contactant Fatima Besnaci-Lancou (fatima.besnaci[at]gmail.com).

La BDIC

16La Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) développe ses collections d’archives autour de thèmes tels que l’histoire des relations internationales, les deux guerres mondiales, les conflits armés, les génocides, la décolonisation, la question des droits de l’homme, les minorités, les mouvements politiques et sociaux ou les migrations volontaires ou forcées. La consultation des sources documentaires nécessite l’inscription préalable du lecteur à la BDIC. Trois fonds de témoignages concernant les appelés en Algérie sont conservés actuellement à la BDIC et consultables uniquement sur place (avec ou sans restrictions). Le catalogue des archives sonores et audiovisuelles est accessible sur la plateforme Calames27, toutefois les trois collections présentées ici n’y sont pas encore intégrées.

– Le « Fonds Andrea Brazzoduro » : témoignages oraux réalisés dans le cadre de la thèse de doctorat en histoire I veterani d’Algeria e la Francia contemporanea. Esperienze et memorie del contingente di leva, 1955-2010 (Université de Paris-Ouest Nanterre, 2011). Les archives sont consultables à la BDIC avec l’autorisation de l’auteur.

– Le « Fonds Benoît Kaplan » : témoignages oraux réalisés dans le cadre du mémoire de maîtrise en histoire « Une génération d’élèves des Grandes écoles en Algérie : mémoire d’une guerre » (Université de Paris-Ouest, 1996). Les archives sont consultables à la BDIC avec l’autorisation de l’auteur.

– Le « Fonds Bernard Andrieux » : témoignages filmés dans le cadre de l’enquête intitulée « Algérie, facettes d’une guerre (1954-1962) ». Les archives sont librement consultables à la BDIC.

17Pour toute information complémentaire, vous pouvez consulter Rosa Olmos, responsable du service audiovisuel (rosa.olmos[@]bdic.fr).

Le CDHA

18Le Centre de documentation pour l’histoire de l’Algérie (CDHA), créé en 1974 et reconnu d’utilité publique en 1985, installé dans la Maison Maréchal Juin, 29 avenue de Tübingen à Aix-en-Provence, a pour mission de « rechercher partout en France et hors de France, ras­sembler, répertorier, conserver, pérenniser et faire connaître la documentation sous toutes les formes d’expression (histoire, littérature, art plastique, documents sonores, musique... etc.) concernant l’Algérie avant et pendant la présence française ainsi que les suites de cette présence ». Il possède une bibliothèque, des fonds d’archives écrites, iconographiques, et audiovisuelles, ainsi que des témoignages oraux audio et maintenant vidéo. La collecte des témoignages oraux a commencé dans les années 1990 à l’initiative de Jean Monneret et se poursuit grâce au groupe Histoire de paroles, créé en 2011. Une recherche sur la base de données du CDHA donne un seule référence à l’interrogation du terme « appelé28 », mais environ 70 témoignages oraux sont archivés dans ce centre de ressource sur la question de la guerre d’Algérie29 (militaires, notamment des officiers SAS, appelés, harkis, pieds-noirs, médecins, enseignants ou autres fonctionnaires ayant vécu en Algérie à l’époque).

La phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) à Aix-en-Provence

  • 30 Jean-Robert Henry et Jean-Claude Vatin (dir.), Le Temps de la coopération. Sciences sociales et déc (...)

19La phonothèque de la MMSH (USR 3125 – Aix-Marseille université – CNRS https://phonotheque.hypotheses.org) met à disposition plusieurs collections en lien avec les événements de l’indépendance de l’Algérie, soit plus de 130 heures d’écoute. Les entretiens sont écoutables en ligne lorsque les questions éthiques et juridiques le permettent, sur la base de données de la phonothèque, Ganoub. Les métadonnées descriptives sont placées dans le domaine public et réutilisables par tou·te·s. D’autres collections sonores portant sur cette période sont également archivées comme le corpus d’Hélène Bracco sur « L’autre face : “Européens” en Algérie indépendante » (entretiens enregistrés, 1993, 28 h) ou celui réalisé par Jean-Robert Henri et François Siino (IREMAM) sur le thème des « Coopérants au Maghreb du milieu des années 1950 à la fin des années 1970 » (entretiens filmés, 2008-2012, 60 h)30.

20Cet article se limite à présenter quatre corpus directement en lien avec les appelés durant la guerre d’indépendance en Algérie.

– Actes de refus civils et militaires dans la guerre d’Algérie (1954-1962)

– « “Je vous le raconte volontiers parce qu’on ne me l’a jamais demandé” : récits autobiographiques de français en Algérie, au Maroc, en Tunisie dans les années 1930 à 1962 »

– Récits de vie de harkis

– Témoignages d’appelés en Algérie résidant en Midi-Pyrénées

Actes de refus civils et militaires dans la guerre d’Algérie (1954-1962)

Dates d’enregistrement : 2007
Nombre d’entretiens : 17
Durée : 12 h
Enquêtrice : Hélène Bracco
Accès sur Ganoub : http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=3727http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=3727

21Le corpus présente des témoignages d’actes de refus civils et militaires dans ce que furent, pour l’État français « Les opérations de maintien de l’ordre en Algérie », autrement dit la guerre d’Algérie de 1954 à 1962. Les actions se déroulent en France et en Algérie principalement, à l’étranger quelquefois. Hélène Bracco interroge les réfractaires à la guerre quant aux sources de leur refus (familiales, politiques et sociales), mais aussi sur les conséquences de leur acte de refus jusqu’à aujourd’hui. Elle s’adresse également aux enfants de ces réfractaires et à quelques-uns de leurs amis. L’ensemble est constitué de 16 enquêtes et d’une émission radiophonique.

« “Je vous le raconte volontiers parce qu’on ne me l’a jamais demandé.” Récits autobiographiques de Français en Algérie, au Maroc, en Tunisie dans les années 1930 à 1962 »

Dates d’enregistrement : 1983-1991
Nombre d’entretiens : 24
Durée : 22 h
Commanditaires : Anne Roche et Marie-Claude Taranger
Enquêteurs : multiple
Accès sur Ganoub : http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12062

22Dans les années 1980-1990 des étudiants de l’université de Provence qui suivaient un cours de littérature axé sur le récit autobiographique dirigé par Anne Roche et Marie-Claude Taranger devaient, dans le cadre de leur évaluation, réaliser une enquête auprès d’un témoin de leur choix sur des thématiques variant au cours des années (années 1930, de la guerre de 1939-1945, du Front populaire, etc.). Certains d’entre eux ont choisi de réaliser des entretiens avec des témoins qui vivaient dans un pays du Maghreb dans les années 1930 ou pendant la Seconde Guerre mondiale. D’autres ont choisi d’interroger ceux qui ont vécu la guerre d’Algérie du côté des soldats du contingent. Comme dans les autres entretiens réalisés dans le cadre de cet enseignement, les consignes données aux témoins étaient très ouvertes : il s’agissait de raconter leur vie quotidienne et leurs souvenirs31. Les témoins parlent de ce qu’ils ont vu, de ce qu’ils ont vécu, aussi de ce qu’ils ont entendu dire, ou cru, ou espéré et parfois de ce qu’ils ont appris depuis, par différentes voies, avec le souci fréquent de distinguer ces différents plans. Anne Roche a rédigé à partir de ces entretiens un article pour une exposition au Musée d’histoire contemporaine en 1992 (voir supra). Nous avons repris le titre de son article pour regrouper et présenter tous les récits autobiographiques enregistrés auprès de témoins ayant vécu en Algérie, au Maroc ou en Tunisie des années 1930 à 1962.

Récits de vie de harkis

Dates d’enregistrement : 1997-1998
Nombre d’entretiens : 56
Durée : 75 h 15 min
Enquêteur : Grégor Mathias
Accès sur Ganoub : http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=3658

  • 32 Gregor Mathias, « Survivre à l’indépendance algérienne. Itinéraires de moghaznis en 1962-1963 », da (...)

23Ces 56 enquêtes, réalisées par Grégor Mathias, alors étudiant en DEA auprès d’engagés et auxiliaires militaires français-musulmans de la guerre d’Algérie (1954-1962), ont été enregistrées dans le cadre d’une convention entre l’université de Provence et l’Association des anciens des Affaires algériennes. Le chercheur suit un questionnaire qui aborde les questions de la situation socio-économique de l’informateur, son lien avec le FLN (Front de libération nationale), les motivations, les circonstances et les conséquences de son engagement, ses relations avec les officiers, sa vie militaire, son adhésion à l’ALN (Armée de libération nationale), le lien avec la population locale, puis aborde des questions plus larges sur les événements politiques et en particulier, l’année 1962. L’entretien se conclut sur le récit du retour/arrivée de l’informateur en France. La totalité du corpus est numérisée, ce qui permet de se déplacer rapidement à travers le questionnaire. En 2012, à Saint-Brieuc, lors de la journée d’étude sur « Algérie, sortie(s) de guerre », Gregor Mathias a repris 18 entretiens déposés à la phonothèque de la MMSH pour esquisser une typologie des supplétifs abandonnés par l’armée française ou restés en Algérie après l’indépendance algérienne32. En 2017, Gregor Mathias a repris trois de ces entretiens dans son ouvrage La France ciblée. Terrorisme et contre-terrorisme pendant la guerre d’Algérie, publié aux éditions Vendémiaire.

Témoignages d’appelés en Algérie résidant en Midi-Pyrénées

Dates d’enregistrement : 1998-1999
Nombre d’entretiens : 17
Durée : 16 h
Enquêtrice : Sandrine Marrou
Accès sur Ganoub : http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.seam?page=alo&aloId=12189

24Les entretiens de Sandrine Marrou avaient pour objectif de recueillir des mémoires individuelles sur la question « tabou » de la guerre d’Algérie. Le master propose en effet une première approche de la compréhension du refoulement dont est victime l’histoire de cette guerre, notamment par ceux qui l’ont faite. Le corpus est composé de 17 témoignages anonymisés tous enregistrés dans le sud-ouest de la France, principalement en Tarn-et-Garonne. Deux d’entre eux font partie des « rappelés » puisqu’ils avaient déjà fait leur service militaire et un est un soldat engagé, né en Algérie. Le corpus est hétérogène et couvre géographiquement plusieurs lieux, des durées variables et des corps d’armée différents. L’année du départ des informateurs pour l’Algérie est également très variable, mais aucun témoignage ne concerne la démobilisation de l’été 1962. Dans l’objectif du dépôt à la phonothèque de la MMSH, Sandrine Marrou a rédigé une annexe complète sur la méthode d’histoire orale et, en particulier, l’élaboration de la grille d’entretien, la recherche des informateurs, la cohérence du corpus et propose l’ensemble des transcriptions. En cours de traitement à la phonothèque de la MMSH.

25Pour conclure, matériellement, les corpus sur la guerre d’indépendance en Algérie sont mal cartographiés et les dépôts accessibles difficiles à identifier. Certes, il existe des fonds importants sur la question de la guerre d’indépendance en Algérie et plus précisément des appelés comme ceux de l’Ina et du ministère de la Défense. Toutefois, si nous reprenons l’expression de Florence Descamps qui, en évoquant les fonds sonores parle de « millefeuille mémoriel et patrimonial », dans le cas de cette guerre, il semble bien que nombre de feuilles soient toujours manquantes. Nous savons pourtant que des enquêtes ont été conduites par de nombreux chercheurs, issus de disciplines différentes, au cours du dernier tiers du xxe siècle, mais tous n’ont pas fait la démarche de déposer les sources de leur recherche. À Aix-Marseille Université, plusieurs masters et des thèses qui s’appuyaient sur des entretiens d’acteurs de cette période ont été soutenus. Certains portent, par exemple, sur l’action des communistes pendant la guerre ou encore sur la catégorie professionnelle des officiers ou bien sur le retour des appelés, et indiquent dans leur note méthodologique s’appuyer sur des entretiens sans que les sources de la recherche aient été déposées. D’autres chercheurs en France ont aussi réalisé des entretiens sur cette période et les déposeront peut-être, un jour, dans un service d’archives. Il convient de patienter encore : la pratique vertueuse du dépôt procède tranquillement. Pour la communauté scientifique, chercheurs et archivistes, il reste encore un important travail de repérage, de traitement et d’exploitation à mener.

Haut de page

Bibliographie

Adgharouamane, A.-C., « Un accès exceptionnel aux archives de l’Ina à la médiathèque de la MMSH », Pôle Image-Son, 2 septembre 2012. [En ligne] https://imageson.hypotheses.org/2353 (Consulté le 9 janvier 2017).

Ageron, C.-R. (dir.), La Guerre d’Algérie et les Algériens, 1954-1962 : actes de la table ronde, Paris, 26-27 mars 1996, Paris, A. Colin, 1997.

Andreani, M., « Présentation d’un corpus sonore : Celles qui n’ont pas écrit », Les Carnets de la phonothèque, 7 décembre 2012. [En ligne] http://phonotheque.hypotheses.org/8879 (Consulté le 9 janvier 2017).

Andrieux, B., Algérie, facettes d’une guerre (1954-1962), documentaire, couleur, L’Harmattan vidéo, 2008.

Banat-Berger, F. et Noulet, C., « Les sources de la guerre d’Algérie aux Archives nationales », Revue française d’histoire d’outre-mer, vol. 87, n° 328, 2000, p. 327-351. [En ligne] http://www.persee.fr/doc/outre_0300-9513_2000_num_87_328_3821 (Consulté le 9 janvier 2017).

Belgasem, A., « Corpus sonore des appelés de la guerre d’Algérie : les opinions des appelés à propos de l’indépendance algérienne », Les Carnets de la phonothèque, 16 août 2016. [En ligne] https://phonotheque.hypotheses.org/19939 (Consulté le 9 janvier 2017).

Belgasem, A., « Corpus sonore sur les appelés de la guerre d’Algérie : le rapport avec les populations locales », Les Carnets de la phonothèque, 9 août 2016. [En ligne] https://phonotheque.hypotheses.org/19932 (Consulté le 9 janvier 2017).

Belgasem, A., « Corpus sonore sur les appelés de la guerre d’Algérie : l’annonce du départ », Les Carnets de la phonothèque, 2 août 2016. [En ligne] https://phonotheque.hypotheses.org/19069 (Consulté le 9 janvier 2017).

Besnaci-Lancou, F. et Moumen, A., Les Harkis, Paris, le Cavalier bleu, 2008.

Bracco, H., Pour avoir dit non : actes de refus dans la guerre d’Algérie, 1954-1962, Paris, Paris-Méditerranée, 2003.

Brazzoduro, A., I veterani d’Algeria e la Francia contemporanea : Esperienze e memorie del contingente di leva, 1955-2010, Thèse de doctorat, Italie, Università degli studi La Sapienza (Rome). Dipartimento della Facoltà di Lettere, 2010.

Brunet, P., Prouteau, G. et Service cinéma des armées, Défense de l’Algérie, film de propagande, noir et blanc, 1956.

Choron, R., « Les appelés de la guerre d’Algérie (1954-1962) dans les fonds de la division des témoignages oraux (DTO) du service historique de la Défense (SHD) », Bulletin de l’AFAS. Sonorités, n° 43, 2017, p. 42-50. [En ligne] https://afas.revues.org/3036

Dirèche, K., « La question coloniale et postcoloniale algérienne. », Mémoires audiovisuelles de la Méditerranée, Dossier documentaire, Archives de l’Ina, 2012. [En ligne] http://www.medmem.eu/fr/folder/23/question-coloniale-postcoloniale-algarienne (Consulté le 11 janvier 2017).

Gazut, A. et Stucki, P., Général de Bollardière. L’Algérie, le silence d’Etat et le destin d’un homme, documentaire, couleur, Radio télévision suisse romande, 1974. [En ligne] https://youtu.be/ynKsZ0P6Ov8 (Consulté le 10 janvier 2017).

Ginouvès, V., « “Européens en Algérie indépendante” : mise en ligne de nouveaux entretiens », Les Carnets de la phonothèque, 5 avril 2013. [En ligne] http://phonotheque.hypotheses.org/10767 (Consulté le 24 mars 2016).

Fouilloux, É. et Bédarida, F. (dir.), La Guerre d’Algérie et les chrétiens, Paris, Institut d’histoire du temps présent, 1988.

Sirinelli, J.-F. et Rioux, J.-P. (dir.), La Guerre d’Algérie et les intellectuels français [table ronde, Paris, 22 avril 1988], Paris, Éditions Complexe, 1991.

Kaplan, B. et Prost, A., Une génération d’élèves des grandes écoles en Algérie : mémoire d’une guerre, Paris, Fédération de l’Éducation nationale, 1994.

Loridan, M. et Sergent, J.-P., Algérie année zéro, documentaire, noir et blanc, 1967.

Marrou, S., Mémoires d’appelés en Algérie, Master, Aix-en-Provence, Université de Provence, Département d’histoire, Sous la direction de Robert Ilbert, 1999.

Mathias, G., La France ciblée. Terrorisme et contre-terrorisme pendant la guerre d’Algérie, Paris, Éditions Vendémiaire, 2017.

Mathias, G., « Survivre à l’indépendance algérienne. Itinéraires de moghaznis en 1962-1963 », dans Joly, V., et Harismendy, P. (dir.), Algérie : sortie(s) de guerre. 1962-1965, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 27-42.

Mathias, G., Enquête orale auprès des engagés et auxiliaires militaires français-musulmans de la guerre d’Algérie (1954-1962), Diplôme d’études approfondies, Aix-en-Provence, Université de Provence, Département d’histoire, Sous la direction de Jean-Louis Triaud, 1999.

Roche, A., « “Je vous le raconte volontiers, parce qu’on ne me l’a jamais demandé” : Autobiographies d’appelés en Algérie », dans Stora, B., Rioux, J.-P. et Gervereau L. (dir.), La France en guerre d’Algérie, Paris, Musée d’histoire contemporaine-BDIC, 1992, p. 264-272. [En ligne]

Roche, A. et Taranger, M.-C., Celles qui n’ont pas écrit. Récits de femmes dans la région marseillaise, 1914-1945, Aix-en-Provence, Édisud, 1995.

Sallon, H. et Monasterolo, B., Indépendances algériennes, webdocumentaire, El Watan, Le Monde, Ina, 2012. [En ligne] http://www.elwatan.com/independance-algerie-webdoc (Consulté le 11 janvier 2017).

Slim Riad, M., Algérie : 1er novembre 1954-1er novembre 1962, Mémoires audiovisuelles de la Méditerranée, documentaire, noir et blanc, Algérie, EPTV, 1963, [En ligne] http://www.medmem.eu/fr/notice/EPT00385 (Consulté le 11 janvier 2017).

Stora, B., Rioux, J.-P. et Gervereau L. (dir.), La France en guerre d’Algérie, Paris, Musée d’histoire contemporaine-BDIC, 1992, p. 264–272.

Haut de page

Notes

1 Anne Roche et Marie-Claude Taranger, Celles qui n’ont pas écrit : récits de femmes dans la région marseillaise, 1914-1945, Aix-en-Provence, Édisud, 1995.

2 Anne Roche, « Je vous le raconte volontiers, parce qu’on ne me l’a jamais demandé » : Autobiographies d’appelés en Algérie », dans B. Stora, J.-P. Rioux et L. Gervereau (dir.), La France en guerre d’Algérie, Paris, Musée d’histoire contemporaine-BDIC, 1992, p. 264-272.

3 Romain Choron, « Les appelés de la guerre d’Algérie (1954-1962) dans les fonds de la division des témoignages oraux (DTO) du service historique de la Défense (SHD) », Bulletin de l’AFAS. Sonorités, n° 43.

4 Les résultats sur d’une recherche « Algerian war » sur le site Archive.org, bibliothèque numérique mondiale, sont hétérogènes, mais certains sont assez intéressants. Les 54 documents audiovisuels renvoient vers des programmes radiodiffusés de la BBC, des documentaires et des films sur le domaine, comme The Battle of Algiers (1966) de Gillo Pontecorvo ou des films d’archives comme ceux de la National Archives and Records Administration : https://archive.org/details/gov.archives.arc.649319

5 Une recherche sur Europeana, la bibliothèque numérique européenne, sur « Appelés de la guerre d’Algérie » renvoie – pour les documents sonores et audiovisuels – uniquement vers l’Ina et à la phonothèque de la MMSH : http://www.europeana.eu Mais une recherche plus large renvoie aussi à la Radio Télévision Belge qui met en ligne plusieurs émissions sur la question des appelés de la guerre d’Algérie et plus largement de la guerre : https://www.rtbf.be

6 Une recherche sur le moteur de sciences humaines et sociales, Isidore, ne fait pas apparaître de collections sonores nouvelles par rapport à celles décrites dans l’article : https://www.rechercheisidore.fr

7 Calames, le catalogue des archives et des manuscrits des bibliothèques universitaires françaises, mais aussi de grands établissements nationaux de recherche, ne fait pas apparaître de collections sonores nouvelles par rapport à celles décrites dans l’article : http://www.calames.abes.fr

8 Il faut noter toutefois que le Centre virtuel de la connaissance sur l’Europe (CVCE), infrastructure de recherche numérique sur la construction européenne met en ligne un entretien de Jean-François Poncet (2007) évoquant la guerre l’Algérie ; des enregistrements historiques y sont aussi accessibles comme les allocutions de Louis Joxe, ministre français chargé des Affaires algériennes le 23 mars 1962 et des accords d’Évian à Paris le 20 mars 1962 : http://www.cvce.eu

9 Sur le domaine, Canal-U, plateforme de ressources audiovisuelles de l’enseignement supérieur et de la recherche, donne principalement à entendre un colloque sur le domaine : Pour une histoire critique et citoyenne – le cas de l’histoire franco-algérienne ainsi que des conférences de Benjamin Stora, dans le cadre du dépôt qui a été fait par le Musée national de l’histoire de l’immigration (70 documents) : https://www.canal-u.tv

10 http://cocoon.huma-num.fr/exist/crdo. On peut aussi indiquer que sur son site officiel Benjamin Stora met lui-même en ligne toute une série d’entretiens : https://benjaminstora.univ-paris13.fr/index.php/entretiens.html

11 http://cocoon.huma-num.fr/exist/crdo/search2.xql Une recherche sur le catalogue du catalogue collectif de France (CCFR) montre que ces colloques ont été également déposés à la BnF dans le département de l’audiovisuel où ils ne sont pas non plus dépouillés ni écoutables en ligne : http://ccfr.bnf.fr/portailccfr/servlet/ViewManager?menu=public_menu_view&record=eadbam:EADC:NE0095646_FRBNFEAD00009890923&setCache=eadbam.EADC&fromList=true.

12 Une recherche dans les transcriptions des entretiens archivés sur Cocoon sur le terme « Algérie »

renvoie vers plus d’une centaine de réponses, mais seulement trois avec le filtre gauche « guerre » : http://cocoon.huma-num.fr/exist/crdo/rechercher_term.xql?terme=alg%C3%A9rie&field=transcription. Une recherche sur le terme « appelé » avec le filtre droit « Algérie » ne donne aucun résultat.

13 Il est également possible de consulter le catalogue en ligne du dépôt légal de l’Ina : http://inatheque.ina.fr. Mais la recherche est moins ergonomique que sur les postes sur site et il n’est pas possible de visionner les émissions.

14 Pour plus d’information sur les PCM à la MMSH : https://imageson.hypotheses.org/2353

15 Film qui fut interdit en France et en Algérie mais obtint le grand prix du festival international de

Leipzig en 1965.

16 http://www.medmem.eu/fr/folder/23/question-coloniale-postcoloniale-algarienne

17 http://www.medmem.eu/fr/notice/EPT00385

18 Mais aussi sur le site du Monde et de l’Ina.

19 http://www.elwatan.com/independance-algerie-webdoc

20 Sur les 9 témoins, seule une est combattante du FLN, il s’agit d’Évelyne Lavalette.

21 Une recherche générale avec les termes « guerre d'Algérie » sur le site https://www.rts.ch renvoie à 776 références (interrogation le 8 mai 2017)

22 https://www.rts.ch/archives/dossiers/3477274-la-douloureuse-independance-de-l-algerie.html

23 Sur YouTube : https://youtu.be/ynKsZ0P6Ov8 

24 Nous aurions pu ajouter à ces deux associations celui de Dastum spécialisée dans la musique bretonne. Une recherche sur le terme « Algérie » renvoie vers 13 archives sonores qui donnent à entendre des chants de soldats ayant fait leur service en Algérie comme « En avant les gars de 20 ans, celui qui pleure » (1968), « C’était un militaire revenant d’Algérie » (1976 et 1980) ou la chanson paillarde « Un jour en m’y promenant rue d’Alger » (1987) : http://www.dastumedia.bzh/dyn/portal/index.seam?fonds=&req=18&page=listalo&va_0=alg%C3%A9rie

Toutefois il ne semblait pas y avoir de récit de vie ou thématique en lien avec la guerre.

25 Les Archives nationales nous ont confirmé qu’ils ne conservaient pas dans leur fonds des archives sonores ou audiovisuelles sur cette période.

26 http://ahdh.blog.lemonde.fr

27 http://www.calames.abes.fr/pub/#details?id=FileId-1685

28 http://kent.cdha.fr:8080/ListRecord.htm?list=table&table=3&compl=114

29 Contact de l’archiviste du CDHA : herve.noel[at]cdha.fr

30 Jean-Robert Henry et Jean-Claude Vatin (dir.), Le Temps de la coopération. Sciences sociales et décolonisation au Maghreb, Paris, Karthala, 2012.

31 Sur la méthodologie de la constitution de ce corpus autobiographique, voir : http://phonotheque.hypotheses.org/8879

32 Gregor Mathias, « Survivre à l’indépendance algérienne. Itinéraires de moghaznis en 1962-1963 », dans V. Joly et P. (dir.), Algérie : sortie(s) de guerre. 1962-1965, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 27-42.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Véronique Ginouvès, « Où et comment consulter les entretiens enregistrés auprès des appelés durant la guerre d’indépendance en Algérie ? », Bulletin de l'AFAS [En ligne], 43 | 2017, mis en ligne le 26 août 2017, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://afas.revues.org/3038 ; DOI : 10.4000/afas.3038

Haut de page

Auteur

Véronique Ginouvès

Responsable de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, Aix en Provence

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l'AFAS. Sonorités

Haut de page